Découvrez plus de 12 000 courspar mois avec un seul pass.

Écrit par Anouchka de Bio Beau Bon
Activités - 2 décembre 2015

Sport, ce que les américaines font différemment

On a coutume de dire “à l’américaine”, de dire que c’est aux US que naissent certaines tendances sportives et healthy, entre envie et critique. Mais le sport et le Yoga ont-ils une place si différente dans la vie des Américains ?

Pour en savoir plus, nous avons laissé une tribune à Anouchka, auteure du blog Biobeaubon. Cette jeune française, passionnée de voyages est partie vivre près de deux ans à Washington DC. Adepte du sport et du Yoga et ayant adopté un mode de vie résolument healthy, elle raconte les différences qu’elle a pu noter entre la France et les États-Unis.
Screen Shot 2015-11-26 at 11.38.20 AM

J’ai eu la chance de passer près de 2 ans près de Washington DC en Virginie, ville élue la plus fit des Etats-Unis en 2014.

Et même si j’étais une adepte des salles de sports parisiennes depuis plusieurs années, cette expérience américaine a marqué ma manière de pratiquer le sport et comprendre l’engouement pour le healthy lifestyle en général.

Just do it

Les américains ont ce don de créer des atmosphères très friendly pour inciter les gens à faire de nouvelles expériences.

J’ai pris mes premiers cours de yoga aux Etats-Unis, dans un community center, avec des adolescentes, des quinquas, une femme enceinte et une prof de natation. Personne n’avait jamais pratiqué réellement le yoga, et la prof nous a tout de suite mis à l’aise : ici pas de jugements, pas de pensées négatives, pas de compétition, l’essentiel est de s’amuser.

Quelques mois plus tard, je pratiquais du yoga sur un SUP (une planche de paddle), entre crow pose et plongeons. A chaque chute, tout le monde riait et applaudissait. Les américains aiment tenter de nouvelles expériences, journey, sans aucune peur de se ridiculiser.

sup_yoga

En vacances à Miami, j’ai ensuite décidé de rejoindre un cours libre sur la plage au coucher du soleil. Sans connaître personne, et alors?

It’s all about community

Si vous pratiquez du sport aux Etats-Unis, ou si vous voyagez simplement aux Etats-Unis, vous risquez de rencontrer souvent le concept de community.

Les américains en sont très friands : le fait de créer une communauté autour d’un tas de choses, allant d’ateliers de cuisine du WholeFoods au club de sport.

Le message est clair dans chaque cours de sport ou yoga que j’ai pu suivre, avec un/e prof qui nous invitait à rejoindre la community. Cela consiste par exemple à participer aux événements parallèles comme le SUP yoga, le yoga and wine (mais oui), yoga sous les étoiles, yoga pour soutenir une association, etc.

vino_vinyasa

Le côté networking (réseau) est omniprésent et il est primordial d’appartenir à une communauté, rencontrer des gens, se réunir régulièrement, échanger etc.

Et vous retrouverez toujours les mêmes personnes, d’un cours de yoga à un defi running, en passant par le cours de cuisine raw vegan. Vous faites désormais partie de la communauté healthy lifestyle du coin.

Attention, personne n’a jamais sonné à ma porte, le dimanche matin à l’improviste avec des cupcakes. Mais on vous demandera souvent dans quelles activités communautaires vous êtes impliqué, surtout dans les banlieues des grandes villes.

No sweat no gain

Quand il s’agit de faire du sport, un/e américain/e aime deux choses, l’efficacité et la transpiration. Sortir d’une salle sans avoir transpiré, c’est mettre en doute le professeur ou la pratique.

Le yoga bikram ou hot yoga est particulièrement populaire Outre Atlantique, car il permet de pratiquer le yoga et transpirer en même temps. Dans mon club de sport / studio (ou mini-ville en fait), tous les cours étaient au minimum à 30 degrés, et je voyais toujours des gens réclamer plus de chauffage au grand dam des professeurs.

Pareil pour le cross fit qui est l’exemple parfait du sport à l’américaine : rejoindre une communauté et faire un sport extrêmement efficace qui donne des résultats très rapidement. Les entraînements de HIIT sont aussi très populaires, avec l’assurance de maximiser ses efforts sur une courte durée avec des résultats jusqu’à 24h après la séance. Faire du sport, c’est aussi rentabiliser son temps.

yoga_reston

Au final, ces 2 ans m’ont appris à oser, à prendre le sport sans complexe, sans jugement. Je n’ai plus jamais eu peur de tenter un nouveau studio toute seule, yoga mat sous le bras. En France, je ne me suis jamais sentie intégrée dans une communauté, je faisais simplement du sport dans une salle.

Je retrouve aujourd’hui cet aspect friendly / community / Studios dans une grande capitale comme Londres et j’espère qu’avec un concept comme celui de Try&Do qui référence les meilleures studios de Paris, je suis sûr que cet aspect se développera à Paris et progressivement en France.

Et vous, avez-vous vécu des expériences sportives différentes en vivant à l’étranger ?

Retrouvez Anouchka sur son blog, TwitterFacebook et Instagram  

Vous êtes blogueuse sport/yoga/bien-être et vous avez envie de contribuer à la communauté Try&Do, n’hésitez pas à m’écrire à laure@tryndo.com !

À propos de l'auteur

Anouchka de Bio Beau Bon