Découvrez plus de 12 000 courspar mois avec un seul pass.

Écrit par Try&Do
Activités - 9 août 2015

Running et Yoga, l’équation imparable

Alors que le running et le Yoga peuvent sembler deux activités radicalement différentes – et que même les runners et les yogis ont l’air d’appartenir à deux espèces qui n’ont rien à voir entre elles, l’expérience des professionnels tend à montrer que la complémentarité des deux pratiques est plus qu’un atout pour les coureurs qui souhaitent s’adonner à leur passion de manière régulière.

En effet, incorporer du yoga dans sa routine running permet de réduire sensiblement le risque de blessure. Croyez le ou pas, mais à chaque foulée, l’impact est 3 à 4 fois supérieur à votre poids – on vous laisse imaginer le stress répétitif que cela induit lors d’une course même banale…

Si évidemment le Yoga n’est pas la panacée pour éviter de se blesser, il n’en demeure pas moins que c’est un allié de choix pour tous les coureurs !

1- Le Yoga diminue le risque de blessure

La plupart des blessures sont liées à des déséquilibres au sein de notre propre corps. Qu’ils soient liés à une mauvaise posture, à une instabilité articulaire ou encore à des mouvements répétitifs, ils ont tous quelque chose en commun : à terme, ils tendent à causer des douleurs importantes sinon à provoquer des blessures.

Tous les coureurs connaissent les douleurs les plus fréquentes : pieds endoloris, maux de dos, raideurs articulaires ou musculaires.

Ce que l’on sait moins, c’est que ces douleurs proviennent non pas de la pratique de la course en elle-même mais des déséquilibres qui existent au préalable – et sont éventuellement amplifiés par la course.

Alors, plutôt que de soigner ses bobos quotidiens à coup de glace et d’arnica, est ce qu’on ne ferait pas mieux d’utiliser le Yoga comme arme de prévention massive ? L’équilibre qu’il apporte permet sans conteste de courir mieux et plus longtemps, d’améliorer la vitesse et l’endurance et même de réduire le temps de récupération après un entraînement !

2-  Le Yoga améliore l’équilibre et l’alignement

L’équilibre et l’alignement sont les deux piliers qui permettent à tout coureur de rester en pleine forme le plus longtemps possible, c’est à dire sans souffrir de maux de dos, de douleurs articulaires, sinon de blessures plus importantes.

C’est là que le Yoga devient intéressant ! À raison d’une ou deux séances par semaine, les postures pratiquées permettent d’améliorer sensiblement l’équilibre et la posture et ainsi à se tenir à l’écart des douleurs.

Prenez juste l’exemple de la posture de l’arbre où vous êtes en équilibre sur un pied. Elle permet de renforcer les muscles stabilisateurs situés au niveau de la cheville et du pied. Une fois acquise, imaginez le bonus que cela constitue pour vous empêcher de vous tordre la cheville quand vous courez sur un chemin escarpé ou que vous loupez une marche ! Et cela est bien sûr valable pour toutes les parties du corps sollicitées par la course (genoux, etc…)

En outre, le Yoga améliore l’équilibre général du corps en mobilisant constamment et de manière profonde toute la zone abdominale, ce qui a pour effet une meilleure posture et un dos mieux protégé pour subir des impacts répétés.

asweatlife_Hot-Yoga-Benefits-for-Runners_1

3- Le Yoga améliore l’endurance

Bien que le running et le Yoga puissent sembler assez différents, ils ont pourtant comme point commun l’importance de la respiration et de l’endurance.

Or, la respiration est bien un des aspects les plus difficiles à maîtriser ! En cela, le Yoga est une aide précieuse pour en prendre véritablement le contrôle et apprendre à la coordonner avec le mouvement – notamment dans une pratique fluide et rythmée par le souffle comme le Vinyasa ou l’Ashtanga.

Une fois que l’on a appris en cours à connecter la respiration et le mouvement, on peut tout à fait le mettre en pratique lorsque l’on court afin de mieux contrôler son souffle durant l’effort et ainsi être plus endurant.

4- Le Yoga améliore votre foulée et vos perf’

Même sans être des compétiteurs acharnés, tous les coureurs ont envie d’améliorer leurs performances et de courir plus vite ! La principale raison pour laquelle ils n’y arrivent pas est la raideur des articulations et le manque de souplesse qui affecte la mobilité des muscles et qui empêche de courir plus vite !

Or, le Yoga permet justement de travailler de manière optimale sur l’allongement du corps à travers des étirements profonds. Au fur et à mesure que l’on pratique, on sent son corps se dénouer, acquérir davantage de souplesse et de mobilité et à mesure, on voit ses foulées devenir plus amples et ses temps raccourcir.

Alors que vous soyez un coureur débutant ou déjà aguerri, nous vous recommandons vivement de commencer à prendre quelques cours de Yoga ! Vous deviendrez vite accro tant vous en ressentirez les bienfaits !  

[mc4wp_form]

À propos de l'auteur

Try&Do

Try&Do c'est un pass mensuel pour réserver des milliers de cours au choix, quand vous voulez, partout à Paris. Nous offrons aussi des avis éclairés à nos membres sur ce blog.