Découvrez plus de 12 000 courspar mois avec un seul pass.

Écrit par Try&Do
Activités - 10 octobre 2016

5 bonnes raisons de faire du Yoga quand on court

Vous êtes de plus en plus nombreuses à courir – preuve en la hausse fulgurante du nombre d’inscriptions aux courses de 5 ou 10 km ou encore l’essor impressionnant des applis de running.

D’ailleurs, vous êtes également de plus en plus nombreuses à vous inscrire à nos sessions de running.

Les raisons sont multiples :

-C’est une manière simple de rester en forme et de contrôler son poids.

-C’est gratuit – à part l’investissement initial des baskets.

-C’est accessible à tous.

-Cela peut être une activité très conviviale entre copines ou en couple.

-C’est excellent pour se vider la tête, se défouler et faire le plein d’air pur.

Mais savez-vous que le Yoga peut-être un excellent complément au running ?

Voici 5 bonnes raisons de dérouler régulièrement son tapis quand on court !

1-Se concentrer sur le chemin à parcourir et non sur l’arrivée !

Il y a une phrase qui revient souvent dans la bouche des professeurs de Yoga en début de cours : “Définissez une intention”. Cela peut-être à peu près n’importe quoi si ce n’est quelque chose qui soit orienté vers un but précis ou vers un résultat particulier – comme par exemple perdre 5 kg ou réussir à faire le grand écart dans 3 mois.

Ce n’est pas quelque chose de très intuitif mais cette intention nous fait entrer dans une sorte de processus qui portera ses fruits sur le long terme.

Or, en psychologie du sport, il existe une méthode où, précisément, les athlètes se concentrent sur le processus –  qu’ils peuvent maîtriser (entraînement, alimentation…) – et non sur le résultat final – qu’ils ne sauraient contrôler (remporter ou non un épreuve, par exemple).

En effet, lorsque l’accent est mis sur le résultat final, cela peut être décourageant et frustrant car la réussite n’est pas garantie.

Dès lors, l’idée, et même si l’on n’est que runneuse du dimanche, est d’éviter de se focaliser sur le nombre de kilomètres que l’on parvient à courir ou la vitesse à laquelle nous courons mais bien plus sur les moyens que nous pouvons mettre en œuvre pour nous améliorer.

Le principe du processus qui importe et non le résultat est crucial en Yoga et il gagne à s’appliquer au running !

2-Le Yoga permet d’éviter les blessures

Il est incontestable que la course à pieds apprend la persévérance et le dépassement de soi. Et puis, on sait combien elle rend accro ! Nombreux sont ceux qui poussent cette persévérance à l’extrême au risque de se blesser : entorses, tendinites, déchirures sont bien connues des runners qui ont un peu trop tiré sur la corde !

En Yoga, on s’accorde le “luxe” d’écouter son corps et de faire ce dont il a besoin : prendre une variante plus douce, utiliser un support ou faire une pause en posture de l’enfant. C’est souvent très difficile de mettre un peu de côté l’aspect “performance” pour se recentrer sur son ressenti mais en apprenant à adapter notre pratique sur le tapis, on devient de plus en plus apte à interpréter les signaux de notre corps lorsque l’on court et ainsi à éviter les blessures.

3- Le Yoga renforce le haut du corps

Il est prouvé que la posture optimale des bras lorsque l’on court est de conserver les coudes pliés à 90, à proximité des côtes, en laissant une légère oscillation de part et d’autres du corps.

Cela nécessite d’avoir les bras, les épaules et les muscles du dos solides. Certaines postures de Yoga sont particulièrement efficaces pour renforcer ces zones : charuranga (qui est en quelque sorte une pompe triceps), la posture du dauphin ou encore l’équilibre sur les épaules ou sur les avant-bras. Ce travail du haut du corps, bien souvent sous-estimé, est une excellente préparation à la course !

4- Le Yoga aide à courir plus vite et plus longtemps

Comment courir plus vite ? Comment courir sur de plus longues distances ? Comment éviter potentiellement les blessures ?Grâce au centre de son corps !

Et ça, ça ne se fait pas en multipliant les crunchs ! L’important est plutôt de privilégier les postures qui font travailler l’équilibre et la stabilité et sollicitent à la fois les abdos profonds et les muscles du bas du dos.

Un centre du corps fort et sain permet d’améliorer sa posture, d’être plus stable et de courir avec davantage d’aisance.

5-Le Yoga nous aide à éviter les points de côté

Il n’y a pas un seul coureur qui n’ait pas fait l’expérience du point de côté – douleur atroce qui vous stoppe immédiatement dans votre élan même si elle n’a rien de grave…

Si l’on sait que cela vient d’un manque d’oxygénation dans notre organisme, on ne sait pas toujours comment remédier au problème…

La réponse naturelle à un stress physique est d’arrêter de respirer. En effet, le stress déclenche une réponse corporelle de type “combat” ou “fuite” qui induit une respiration peu profonde. C’est utile si on doit piquer un sprint pour échapper à un danger, beaucoup moins (et même plus du tout) lorsque l’on doit tenir sur la distance.

C’est là que le Yoga vient à notre rescousse. En Yoga, on dit souvent “Si vous ne respirez pas, vous faites juste de la gymnastique”. Durant la pratique, on adopte un souffle long et régulier qui permet de ne jamais être essoufflé même pendant les enchaînements les plus intenses. Et l’on apprend vite que si le souffle se fait court, c’est que l’on a été trop loin et qu’il vaut mieux revenir un peu en arrière ou faire une pause.

Les runners pourront tirer partie de cette relation privilégiée avec le souffle pour mieux respirer malgré la fatigue physique et enfin éviter les points de côtés !
Alors prête à dérouler votre tapis pour courir avec encore plus de plaisir ? Découvrez les meilleurs spots où pratiquer le Yoga avec try&do !

À propos de l'auteur

Try&Do

Try&Do c'est un pass mensuel pour réserver des milliers de cours au choix, quand vous voulez, partout à Paris. Nous offrons aussi des avis éclairés à nos membres sur ce blog.