Découvrez plus de 12 000 courspar mois avec un seul pass.

Écrit par Xénia de Femmes de qualité
Avis - 10 avril 2016

4 ans de Yoga, premier bilan

J’ai découvert le yoga il y a 4 ans lors d’une période un peu sombre. J’étais déprimée et je n’arrivais pas à me sortir un garçon de la tête. Un peu par hasard, je me suis renseignée sur les cours de yoga à Paris. J’ai trouvé un centre qui me convenait et j’y suis allée.

En entrant dans la salle, sans vraiment pouvoir décrire ce que c’était, j’ai tout de suite senti quelque chose de différent, d’apaisant… Je me change et je rejoins mon tapis au sol. Les filles sont allongées, assises en tailleurs ou bien discutent doucement. L’ambiance est agréable. Je ne me sens pas mal à l’aise ni stressée, bien que je ne sache pas du tout à quoi m’attendre.

Le cours commence. La prof se présente brièvement, puis nous invite à chanter le son “OM” à l’unisson. J’imite le groupe timidement. Les postures me semblent plutôt faciles pour la plupart.

A la fin du cours, je me sens bien. Je sors légère et contente. Le soleil d’avril me caresse la peau, je n’ai aucun souci, je suis réconciliée avec la vie.

Au début, c’est pour cette sensation de bien-être que j’ai continué à aller au yoga. Je sortais de cours heureuse, sans comprendre cet état d’aisance et de relaxation intense qui m’envahissait.

Avec le recul, je l’analyse mieux : la pratique du yoga nous entraîne à vivre en pleine conscience, à porter notre attention non plus sur notre mental et nos ruminations intérieures mais sur nos mouvements, notre souffle, le monde extérieur. Il nous ouvre aux autres et à la beauté.

Quand on sort du yoga, on a un sentiment de plénitude. On se sent bien, tout simplement. En accord avec soi, avec le monde, avec les autres. On sent mieux les odeurs et le vent qui nous chatouille. On sourit plus facilement

Au fil de ma pratique, j’ai découvert de nouveaux centres, de nouveaux cours et de nouveaux profs. Je suis tombée amoureuse du yoga pour le bien-être physique qu’il m’apporte. Je vois mon corps se fuseler, je me sens plus énergique, plus capable, et maître de mon corps. Ca me motive à continuer ma pratique encore et encore.

Maintenant, je trouve le yoga beaucoup plus dur que lors de ma phase de découverte : sûrement parce que j’ai plus conscience de mon corps et des alignements. Ce qui prouve que le yoga est une pratique vraiment personnelle qu’on peut adapter en fonction de ses besoins !

IMG_4239

J’aime voir ma pratique évoluer au fil de mon expérience. Au début, certaines postures me paraissaient totalement hors d’atteinte (comme celles qui sont sur la tête). Je n’avais même pas envie d’essayer, je les avais mises dans la catégorie de ce que je ne pouvais physiquement pas faire.

Et peu à peu, j’ai compris que rien n’était hors de porté. Quelle fierté la première fois que j’ai réussi à me mettre à la verticale sur la tête ! La pratique se fait en portant toute notre attention sur nos gestes. C’est comme ça qu’on se dépasse, cours après cours, sans jamais souffrir ou en avoir marre. Même si ça m’est arrivé un bon nombre de fois de sortir épuisée du yoga ! Mais c’est une bonne fatigue. Le genre de celles qui nous fait dire qu’on a bien fait de se motiver à y aller.

J’ai aussi rencontré deux ou trois profs qui développaient plus l’aspect spirituel du yoga : pardonner, vivre l’instant présent, sortir de l’emprise de notre mental… Ça m’a beaucoup parlé, et ça résumait bien tout ce dont j’avais pris conscience en pratiquant.

Le yoga est une pratique extrêmement complète, qui fait du bien sur tous les aspects de la vie, et ce, dans le plaisir… Alors pourquoi s’en priver ?
PS : Je pars en Inde dans un mois : j’aime tellement le yoga que j’ai décidé de suivre une formation pour devenir prof !

À propos de l'auteur

Xénia de Femmes de qualité